La cartomancie

La cartomancie est un art connu comme divinatoire a part entière, sinon le plus connu de tous, mais en vain ! Il s’agit ici de deviner l’avenir de la personne assujettie au travers de carte. « carto-mancie » : la divination avec les cartes. Les cartomanciennes sont pour beaucoup de simple diseuses de bonnes aventures, mais la cartomancie n’est serieuse que comme loisir, plus que comme un réel art divinatoire.



La pratique cartomancienne française repose sur le Jeu des Quatre Couleurs : piques, cœurs, carreaux et trèfles. De nos jours, le jeu de 32 cartes est le plus utilisé en cartomancie suivi du jeu de 52 cartes. A chaque couleur ou « signe » est associé une particularité, comme ce qui suit : « Le cœur aurait été dessiné sous la forme d’une coupe : calice ou graal. Il évoquerait notamment l’enjeu spirituel des croisades, à savoir la conquête du Saint Sépulcre : Jérusalem en Terre Sainte. Au sens propre, le cœur renverrait principalement à l’organe cardiaque et à la circulation sanguine. La notion de sang évoquerait les liens de sang et par extension de famille.Au sens figuré, le cœur symboliserait l’affectif sous ses aspects les plus divers. Cœur = Coupe – liens de parenté – liens affectifs ». « Le 4 de carreau au sens littéral, c’est le projectile (sorte de flèche) dans l’arbalète de l’arbalétrier. Ce carreau apparaît de façon stylisée comme un bâton terminé par une pointe tranchante sur le Tarot marseillais tandis que certains des plus anciens tarots italiens le représente avec pointe en fer et empan de plumes. Le symbole de la flèche est parlant : elle permet d’atteindre un objectif au loin ; elle se déplace d’un point à un autre. Par extension, déplacement d’une personne (trajets, voyages) ou d’une information (lettre, téléphone, internet). Sens de déplacement, de mouvement donc d’énergie. Carreau = Bâton – mouvement – communication – énergie ». « Les piques proviendraient de l’emblème des épées : sabres courbes ou cimeterres sarrasins et épées droites des croisés sur les anciens tarots. Expression du combat au corps à corps, les épées signifieraient d’abord le pouvoir de l’action offensive. Mais l’épée symboliserait aussi le glaive de Justice ; à ce titre, le pique indiquerait l’action du Pouvoir qui tranche et décide, la loi. D’après une autre symbolique, celle de l’instrument manufacturé par l’homme, les épées se rapportent également à l’industrie, à la technique et, par élargissement, à la réflexion et à l’intellect : glaive du discernement. Piques = Epées – pouvoir de l’action – action du pouvoir ». « Le mot « trèfle » possèderait au moins deux sens courants. Le premier correspondrait au trèfle à quatre feuilles : synonyme de chance, de protection pour celui qui le trouverait. Le second proviendrait de l’argot « avoir du trèfle », c’est-à-dire de l’argent. Le Tarot de Marseille le figurerait sous la forme d’un denier (ancienne monnaie romaine puis française) ; les cartes mauresques offrent l’image d’un médaillon rond transformé dans les anciens tarots italiens en un bouclier protecteur. Le trèfle véhiculerait donc deux sens ; il serait ambivalent : l’écu – monnaie (sens financier) ou l’écu – bouclier (sens de talisman).Trèfle = Denier – écu – argent – talisman ».

D'autres annonces de salopes à ne pas louper :



Voyance amoureuse