La graphologie

La graphologie sert a définir le caractère de la personne qui ecrit, sa personnalité. Il faut la distinguer de l’expertise en écriture qui est un moyen d’investigation qui vise à attribuer un écrit manuscrit à son auteur, que ce soit pour vérifier une attribution ou identifier l’auteur d’un écrit anonyme.



Le mot graphologie a été créé par un prêtre français vers 1868-1870, à partir des racines grecques graphein (« écrire ») et logos (« science »). Le sens étymologique de « science de l’écriture » reflète la vision de l’abbé Michon, lui-même fondateur de la Société française de graphologie (SFDG), et s’oppose à une polémique sur le caractère scientifique de la méthode. Il existe plusieurs écoles graphologiques, trois font autorité : Aux États-Unis, on trouve la Société internationale de grapho-analyse fondée à Chicago par Bunker en 1929. Elle propose des cours par correspondance en 18 mois pour devenir analyste et revendique 10 000 membres. En France, la Société française de graphologie (SFDG) qui assure la formation des graphologues. Le graphologue doit avoir une formation initiale spécialisée en graphologie de 3 ans minimum ou une expérience professionnelle de 10 ans dans les sciences humaines, une connaissance du milieu de l’entreprise et une expérience professionnelle de 3 ans minimum ou être suivi en tutorat par un graphologue ayant cette expérience. Le Groupement des Graphologues Conseil de France (GGCF), syndicat professionnel et organisme de formation créé en 1946 et qui compte près de 500 titulaires depuis sa création. Il veille à l’utilisation pertinente de la graphologie dans le respect de la déontologie et a pour principales missions de : Représenter, défendre et promouvoir la profession de graphologue conseil auprès des administrations, des pouvoirs publics et du grand public. Informer, conseiller et former ses membres. Enseigner et effectuer des recherches sur la technique graphologique.

D'autres annonces de salopes à ne pas louper :



Voyance amoureuse